Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter
Analyse et conjoncture économique de la Corse

L’emploi salarié en Corse par secteur : une crise qui frappe durement services et commerces


Une nouvelle série statistique fait son apparition dans le paysage économique corse. Elle vient confirmer que l’emploi salarié a connu une fin d’année 2009 difficile.



L’emploi salarié en Corse par secteur : une crise qui frappe durement services et commerces
Une nouvelle série statistique est disponible concernant l’emploi salarié dans le privé en Corse. Ces données publiées par l’Insee montrent que l’emploi salarié s’est contracté au second semestre 2010 dans tous les services et les commerces (NB : données Acoss indiquent une stagnation et non une contraction). Le coup de frein avait débuté dès fin 2007. On a là une illustration supplémentaire du fait que les prémices de la crise économique étaient présents dès fin 2007 (cf. notre indicateur synthétique d’activité pour la Corse qui décroche à partir de ce moment là).

En revanche, la construction ne s’en sort pas si mal en comparaison, l’emploi stagnant d’un trimestre à l’autre depuis début 2009. Ceci malgré un recul important de l’activité en 2008 et 2009 pour les logements. La demande non résidentielle liée à la commande publique a su jouer son rôle amortisseur.

Mais, il faut garder en tête que même si le secteur de la construction est un moteur économique important dans l’île, il n’est pas le secteur phare sur le plan de l’emploi. En effet, les services marchands ont été sur la période 2002-2009 les plus gros créateurs d’emplois dans l’île avec près de la moitié du total (+5 300 emplois salariés entre début 2002 et fin 2009 pour un total de +11 140 emplois). Viennent ensuite la construction (+3 100), les commerces (+1 550) et enfin l’industrie (+700). Ainsi, au total, l’emploi salarié dans le privé est en contraction sur la fin de 2009.


L’emploi salarié en Corse par secteur : une crise qui frappe durement services et commerces
En conclusion, les données de l’Insee renvoient certes une image un peu plus négative du marché du travail que celles de l’Acoss, mais le message reste globalement le même : la Corse ne crée plus d’emplois et en détruit même dans certains secteurs, ce qui met fin à une décennie de forte progression de l’emploi salarié dans l’île.

Les constats faits la semaine dernière restent donc toujours valables.

Guillaume Guidoni
Mercredi 23 Juin 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook