Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

L’emploi salarié en Corse début 2010 : faibles créations d’emploi


La Corse ne crée presque plus de postes de salariés depuis mi-2009. Une tendance lourde qui persiste début 2010.



L’emploi salarié en Corse début 2010 : faibles créations d’emploi
Après avoir stagné fin 2009, les créations d’emploi se sont légèrement redressées début 2010. Au T1 2010, l’emploi salarié dans le privé a progressé de 0,4 % par rapport au T4 2009, contre +0 % au trimestre précédant. Sur un an, la progression tombe à 0,9 %, soit la plus faible hausse de l’emploi salarié depuis mi-2004, très proche d’un plus bas historique. Comme l’illustre le graphique, le freinage est continu depuis 2008. Ceci est conforme à ce que nous attendions. Le ralentissement devrait perdurer jusque mi-2010, au mieux. L’évolution d’une année sur l’autre reste nettement plus positive que celle de la moyenne nationale (-1,4 % début 2010).

Ainsi, depuis mi-2009, la Corse ne crée presque plus d’emploi. Ceci explique la forte hausse du chômage depuis cette période. Rappelons que pour faire baisser durablement et sensiblement le niveau du chômage en Corse, il faut que l’emploi progresse sur un rythme proche de 3 % par an (cf. évolution du taux de chômage à l’époque).: On est largement en-dessous et le retour à un rythme aussi soutenu semble exclu pour un laps de temps assez long.

En effet, sans faire de prévisions fumeuses, mais juste en se basant sur la reprise des créations d’emploi de 2005-2006, il faudrait près de 2 ans à partir de maintenant pour retourner à +3 %. Et encore à l’époque la reprise économique était forte, tout le contraire d’aujourd’hui.


L’emploi salarié en Corse début 2010 : faibles créations d’emploi
Du côté des salaires en Corse, la modération persiste. Le salaire moyen par tête ne progresse que de 0,5 % sur un an après +2 % en moyenne en 2009. Il faut toutefois tenir compte de l’apport lié aux [heures supplémentaires, particulièrement dynamiques en Corse.]url Il n’en reste pas moins que les salaires connaissent un coup de frein sensible, ce qui n’est pas étonnant vu l’environnement de chômage (et de précarité) élevé. De plus, les faibles revalorisations du SMIC (métronome des hausses de salaires en Corse) contribuent aussi à la modération. Comme nous nous y attendions, la hausse de fin 2009 n’était pas durable.

Les perspectives concernant l’emploi salarié en Corse restent ternes à court terme. La Core ne devrait pas connaître de rebond sur le marché du travail avant l’automne 2010, mais les conditions nécessaires pour ce faire sont encore fragiles : reprise de la construction et saison touristique pas trop négative. A suivre donc…

Guillaume Guidoni
Mardi 15 Juin 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook