Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter
Analyse et conjoncture économique de la Corse

La confiance des ménages, nette baisse en février




La confiance des ménages, nette baisse en février
Une contraction marquée

Au mois de février 2010, l’indicateur de confiance des ménages corse-economie.eu a chuté lourdement pour tomber à -19,2 points, contre -11.2 points en janvier. On revient sur le niveau d’octobre dernier. La confiance corse est désormais sous les niveaux de la France (-17,9 points) ou de la zone euro (-18,5 points), même si l’écart est faible. On note d’ailleurs que la situation corse semble définitivement « normalisée », les indices étant proches partout depuis près d’un an.

Les réponses concernant les intentions d’achats et d’épargne ont corrigés en février (effet saisonnier lié aux soldes). L’indice correspondant aux achats à court terme de biens durables (gros équipements type électronique ou voiture) tombe à -72 points contre -45 points en janvier, revenant à son niveau de début 2009 (soit pas très haut…). Pour les achats futurs à venir, l’indice est aussi en baisse de -15 à -26 points. Bref, une situation toujours aussi peu favorable du côté consommation.

Pour le comportement d’épargne, la situation est moins dégradée (du point de vue de la consommation) car le comportement actuel ou bien son évolution prévue dans les prochains mois est plutôt à la réduction de l’effort. Ainsi, l’indice correspondant au comportement présent chute de 40 points à 18 points. Toutefois, au global, les ménages corses restent favorables à la constitution d’une épargne.

La confiance des ménages, nette baisse en février
Les autres composantes ont flanchée en février

Le jugement porté sur situation économique de la Corse et sur la situation financière personnelle a corrigé près une tendance à l’amélioration depuis l’été. Ceci à la fois concernant la situation présente et le futur tel qu’il est vu par les ménages. Ainsi, l’indice concernant la situation économique actuelle de la Corse est retombée à -26 points contre -15 points en janvier. On retrouve les bas niveaux du début de 2009. Globalement, la situation s’est dégradée pour toutes les composantes (situation économique, situation financière personnelle, inflation ressentie).

Le jugement sur le marché du travail, est revenu à 59 points contre 50 points an janvier. Ceci est complètement en ligne avec les derniers résultats du chômage. On a plutôt sur ce point une normalisation entre le ressenti et la réalité.

En conclusion, Le moral a flanché dans toutes ses composantes principales en février. Le repli est plus marqué dans l’île qu’au niveau nationale ou européen. Bien qu’une partie de ce mouvement soit lié à un « effet solde », le niveau atteint par les intentions d’achats reste toujours inquiétant. Par conséquent, la situation difficile du secteur de la distribution pourrait être amené à perdurer.

Remarques :
- l’indice général est un indice composite qui reprend les réponses aux questions : perspectives économiques, perspectives financières personnelles, perspectives du chômage et comportement d’épargne ;
- pour tous les sous-indices, sauf le chômage, une baisse signifie que le jugement porté se dégrade. Pour la question sur le chômage, c’est l’inverse ;
- un indice est calculé sous la forme de solde d’opinion. S’il est négatif, la majorité des répondants « voient » une situation dégradée ou très dégradée (sauf chômage, où c’est l’inverse).

N’oubliez pas de répondre à notre enquête du mois de mars, mise en place par notre site, pour évaluer la confiance des ménages corses. Elle est sur cette page en haut à droite. MERCI à tous pour votre participation.

Guillaume Guidoni
Mercredi 3 Mars 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook