Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter
Analyse et conjoncture économique de la Corse

Taux de chômage T3 2010 et emplois salariés au T3 2010 : très bons résultats


Malgré la hausse du nombre de chômeurs, le taux de chômage baisse encore au T3 2010 en Corse. En effet, dans le même temps, les créations d’emplois sont fortes.



Taux de chômage T3 2010 et emplois salariés au T3 2010 : très bons résultats
Au T3 2010, le taux de chômage en Corse a reculé à 8,8 % de la population active, contre 9 % précédemment. Les derniers résultats ne font pas apparaître de révision significative sur le passé proche. Il s’agit de la 2e baisse consécutive. Depuis le pic de début 2010, le taux de chômage a reculé de 0,5 point. Dans le même temps, le nombre de chômeurs en Corse a progressé sur la période.

Par rapport à la moyenne nationale (9,7 % - 9,3 % hors DOM), la Corse s’en sort bien. Au niveau des départements, le taux de chômage baisse en Haute-Corse et en Corse-du-Sud à 8,8 % au T3 2010.

Taux de chômage T3 2010 et emplois salariés au T3 2010 : très bons résultats
La baisse n’est pas du à la diminution du nombre de chômeurs au T3 2010 comme nous le soulignions ci-dessus. En revanche, l’emploi salarié a, lui, fortement progressé. Le dénominateur (chômeurs + employés) progressant plus vite que le numérateur (chômeurs), le taux de chômage baisse alors même que le nombre de chômeurs est en hausse.

Ainsi, sur le T3 2010, l’emploi salarié progresse de 0,6 % par rapport au T2 2010, soit 430 emplois de plus. On crée un peu moins d’emploi qu’au T2 (+1,3 %). Sur un an, la variation est de +2,5 % (+1 800 emplois). Rappelons qu’il faut maintenir en Corse un rythme de créations d’emploi moyen autour de 0,7 % par trimestre (3 % annualisé) pour faire baisser le taux de chômage. On est bien sur cette vitesse actuellement : +0,8 % en moyenne par trimestre depuis le début de l’année.

Ces résultats sont très positifs. Toutefois il faut faire attention à une telle déconnexion entre créations d’emplois et hausse du nombre de chômeurs. Si elle s’avère durable, ceci aurait pour conséquence de créer un marché du travail à deux vitesses, avec une forte hausse du chômage de longue durée (ce que l’on observe d’ailleurs actuellement). De plus, les derniers résultats pour les offres d’emplois durables sont mauvais. Les créations d’emplois pourraient donc se tasser à court terme.

Il n’en reste pas moins que la vigueur actuelle du marché du travail, côté emploi, nous a surpris à corse-economie. La reprise économique a été plus forte que nous l’anticipions. Reste à voir si elle est durable.

Guillaume Guidoni
Lundi 13 Décembre 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook