Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter
Analyse et conjoncture économique de la Corse

Résultats contrastés des données sur la construction en octobre 2009




Résultats contrastés des données sur la construction en octobre 2009
les permis baissent de près d’un tiers, les mises en chantier rebondissent

La dynamique à l’œuvre entre mises en chantier et les permis de construire s’est complètement inversée à la faveur de l’automne en Corse. En effet, pendant toute l’année 2008 et le début de 2009, les permis avaient résisté vaillamment en conservant un rythme moyen autour de +10 % sur un an (cf. graphique ci-contre). Dans le même temps, les mises en chantier étaient passées dans le rouge, touchant -26,1 % sur un an en octobre 2008.

Or, depuis juin 2009, les permis accordés en Corse ont plongé rapidement. Au mois d’octobre (cumul 12 mois), la chute est de 32.3 % sur un an. Le recul ne s’aggrave plus à la même vitesse (-32.3 % en août et -29,5 % en septembre), mais avec près du tiers des permis qui se sont évaporés entre 2008 et 2009 la situation est inquiétante. On a ainsi comptabilisé 4 322 permis accordés entre novembre 2008 et octobre 2009, contre 6 385 pour la même période de l’année dernière.

En revanche, et c’est une surprise importante, les mises en chantier ont progressé fortement sur le même période, avec +11,1 % en octobre (-12,5 % en septembre). Il s’agit de la première variation positive depuis août 2008, mettant donc fin à 14 mois de baisse. On a comptabilisé 3 247 permis accordés entre novembre 2008 et octobre 2009, contre 2 923 pour la même période de l’année dernière.

Résultats contrastés des données sur la construction en octobre 2009
En perspectives

Le mois dernier, nous écrivions que « dans un contexte ou les permis sont désormais en forte baisse, le recul des mises en chantier, qui dure depuis 14 mois, ne devrait pas s’inverser d’ici tôt ». A l’évidence nous sommes contredit par les statistiques d’octobre, avec des chantiers commencés revenus en variation positive (rappel : +11,1 % contre -12,5 % le mois précédent).

Néanmoins, le jugement de fond nous paraît rester valable. En effet, selon nous, pour des raisons plus techniques liées aux délais de traitement (validation prenant parfois plusieurs mois), la résistance est finie. Cette chute montre bien que la demande est en train de reculer rapidement pour les nouvelles constructions de logements. Or, les permis d’aujourd’hui sont les mises en chantier de demain. Même si en Corse, la relation n’est pas évidente, il n’en reste pas moins que la forte baisse de la demande de construction aura un impact à venir sur les mises en chantier.

De plus, la flambée actuelle des mises en chantier peut être reliée à un effet technique. Comme les données sont très volatiles d’un mois sur l’autre, elles sont présentées en cumul sur 12 mois (de novembre 2008 à octobre 2009). Or, les anciennes données (cf. note de bas de page) montraient en octobre 2008 une forte chute du nombre de constructions (-50 %).

Par simple effet technique, si le mois d’octobre 2009 a été correct – même sans être très bon – la variation sur un an va être poussée à la hausse (on appel ça un « effet de base »). Or, ceci peut contribuer à masquer un mouvement sous-jacent. Dans notre cas, la situation pourrait donc être moins favorable. Il faudra donc suivre de près les mois prochains pour mieux juger le mouvement.

Ainsi, nous restons pessimiste sur l’activité future dans le secteur de la construction de logements privés (environ 630 M€ de chiffre d’affaire). la publication dégradée des statistiques nous rend cependant plus perplexe. Nous ne manquerons pas de suivre ces mises en chantier attentivement.

NB : la publication des statistiques sur la construction est encore très perturbée, le service statistique du MEEDAD n’ayant pas encore publié la série historique complète avec la nouvelle méthodologie. Nous procéderons à une revue dès que le SOES aura procédé à la mise à jour.

Guillaume Guidoni
Mardi 24 Novembre 2009


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook