Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter
Analyse et conjoncture économique de la Corse

Mauvais karma pour la construction




Mauvais karma pour la construction
L’évolution de l’activité dans la construction est surprenante

La dernière publication des statistiques sur les mises en chantier et les permis font ressortir une situation toujours très dégradée concernant le marché de la construction de logements en Corse.

D’une part, les permis de construire continuent de baisser rapidement, avec une chute de 29,5 % en septembre dernier (données cumulées sur 12 mois). On a ainsi comptabilisé 4 474 permis accordés entre octobre 2008 et septembre 2009, contre 6 342 pour la même période de l’année dernière. En août, la chute était de 32,3 %. Concernant les mises chantier, le recul atteint 12,5 % en septembre, avec 2 666 chantiers commencés.

Ainsi, il semble que l’activité se soit nettement dégradée une fois passée le printemps. Comme l’illustre le premier graphique, il y a un net décrochage pour les permis de construire, qui avaient jusque là bien résisté. Toutefois, la publication des statistiques est encore perturbée, le service n’ayant pas encore publié la série historique complète avec la nouvelle méthodologie.

On peut donc en retirer deux choses :
- soit les données non encore corrigées ont été trop optimistes sur le début de l’année 2009, en ne prenant pas en compte des annulations de permis ;
- soit la situation dans la construction s’est nettement aggravée depuis mars dernier, ce qui montrerait qu’une correction est toujours en place sur le marché du neuf.


Mauvais karma pour la construction
La Corse reste dans une situation de crise du côté de la construction de logements

Notre jugement est que la deuxième explication prédomine. Les permis ont mis du temps à corriger du fait qu’il y a un délai entre le moment où ils sont déposés et le moment où ils sont administrativement accordés. De plus, les permis accordés ne concernent pas uniquement les nouvelles constructions mais aussi certaines rénovations et agrandissements. Ceci a contribué à masquer fin 2008 et début 2009, la baisse de la demande pour de nouvelles constructions. Cette dernière apparaît désormais en pleine lumière.

Par rapport à d’autres régions françaises, alors que la Corse affichait une santé insolente jusque là du côté des permis, elle est désormais parmi les zones où la demande chute le plus. Sans atteindre toutefois les niveaux de baisse du Limousin (-38 %) ou de Midi-Pyrénées (-46 %).

En perspectives

Dans un contexte ou les permis sont désormais en forte baisse, le recul des mises en chantiers, qui dure depuis 14 mois, ne devrait pas s’inverser de si tôt. C’est ce qui nous intéresse, car l’activité économique dans ce secteur est bien évidemment liée aux chantiers et non aux permis. Par conséquent, il paraît clair que l’économie corse ne va pas retrouver rapidement une croissance soutenue (période 2005-2007). Ceci vient confirmer notre jugement sur le chômage, précisé hier.

Guillaume Guidoni
Mercredi 28 Octobre 2009


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook