Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter
Analyse et conjoncture économique de la Corse

Le marché du travail a calé en septembre


Statistiques sur le marché du travail en Corse



Le marché du travail a calé en septembre
Selon la Dares, en septembre 2008, on a compté :
• 7 011 chômeurs de catégorie 1 (immédiatement disponible pour un emploi à temps complet), soit une baisse de 0,8 % sur un an. Il s’agit du plus mauvais résultat depuis mai 2005. En août, le nombre de chômeur avait baissé de 3,1 % ;
• 1 168 chômeurs de catégorie 1 de longue durée (+ de 1 an), soit une baisse de 3,8 % sur un an. Il faut remonter à juillet 2005 pour voir une baisse aussi faible. En août, la baisse était de 8,3 % ;
• 1 392 chômeurs de - de 25 ans, soit une hausse de 8,5 % sur un an, contre +2,2 % en juillet.

De plus, sur les 12 derniers mois (cumul sur 1 an), on a compté :
• 20 426 offres d’emploi, soit une hausse de 10,7 % sur un an (+9,3 % en août). Par rapport à août 2008, les offres sont en hausse de 1,5 %.

Le marché du travail est rentré dans la phase d’après saison avec une progression du nombre de chômeurs, classiquement liée à la saisonnalité. Pour apprécier la tendance, il faut regarder les données en variation sur un an. Or, depuis maintenant mi-2007, la tendance est au ralentissement dans la baisse du chômage (cf. graphique). Depuis mi-2008, ce ralentissement s’est accentué. En septembre, le nombre de chômeur de catégorie 1 a stagné sur un an, ce pour la première fois depuis mi-2005. Lors de la période mi-2003/mi-2005, le chômage avait stoppé son recul, passant de 9 % au 3e trimestre de 2003 à 9,6 % au 3e trimestre 2005.

Cela pointe vers une probable hausse du taux de chômage, en tout cas un arrêt de la baisse que l’on observait depuis fin 2005. De même, si la variation sur un an reste nettement négative pour les chômeurs de longue durée, la baisse est la plus faible enregistrée depuis 2005. Enfin, pour les jeunes, la hausse devient inquiétante, renvoyant aussi sur des niveaux compatibles avec une hausse du taux de chômage.

Le marché du travail corse semble donc en train d’entrer dans une phase de dégradation. Comme je le précisais au mois précédent, au regard de la tendance actuelle, le nombre de chômeur sur un an pourrait être en hausse avant la fin de l’année (rappel stagnation en septembre).

Guillaume Guidoni
Jeudi 30 Octobre 2008


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook