Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter
Analyse et conjoncture économique de la Corse

Flux de transport en Corse en mai 2010 : un bon mois


Les flux aériens se sont repris en mai et les flux maritimes restent soutenus. Un bon résultat qui relativise les signaux négatifs enregistrés jusqu’ici.



Flux de transport en Corse en mai 2010 : un bon mois
L’ORTC a enregistré dans les ports et aéroports de Corse en mai 2010, 682 860 passagers (entrées+sorties). Sur un an, le flux a enregistré une belle progression (+6,1 %), d’autant plus qu’il s’agit d’un mois qui commence à peser au niveau touristique. En données cumulées sur 12 mois (lissage des très fortes variations saisonnières bien évidemment), les flux restent en progression et comblent les pertes d’avril, revenant à +6,7 %.

Flux de transport en Corse en mai 2010 : un bon mois
Concernant les modes de transport, le maritime a comptabilisé 392 642 passagers (entrées+sorties) soit +6,6 % et l’aérien 290 218, soit +5,6 %. Une normalisation après le choc lié au passage du nuage de cendre du volcan islandais.

Ainsi, les résultats en termes de flux de transport renvoient une image plus positive de la fréquentation touristique par rapport à notre indicateur maison ou par rapport au moral des chefs d’entreprises.

Par manque de temps, il ne nous a pas été possible de faire le panorama des destinations méditerranéennes sur l’avant saison. Mais les données récupérées ici et là montrent que la Corse est plutôt dans la moyenne légèrement en dessous de Malte. En revanche, des îles comme Chypre continuent de souffrir durement. Il n’en reste pas moins qu’à l’inverse de 2009, 2010 ne devrait pas voir la Corse surperformer parmi les îles de la Méditerranée.

Guillaume Guidoni
Vendredi 18 Juin 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook