Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter
Analyse et conjoncture économique de la Corse

Banque de France, enquête de janvier




Depuis plusieurs mois des signaux qualitatifs compatibles avec une stagnation économique

La Banque de France vient de mettre en ligne les résultats de l’enquête de conjoncture pour le mois de janvier (mois sous revu : décembre.

Les signaux envoyés par cette enquête (cf. graphiques sur les carnets de commandes notamment) sont mitigés depuis plusieurs mois. Le ton passe d’un mois sur l’autre de l’optimisme mesuré au pessimisme tempéré. Bref, il ne se dégage pas de tendance dans un sens ou dans l’autre.

On remarque que le secteur industriel lié à l’aéronautique continue de souffrir durement. On ne voit pas de reprise encore. En revanche, le ton très mitigé du côté de la construction ne paraît pas très inquiétant et colle assez bien avec ce que nous écrivions récemment.

Un bon signal côté tourisme

Du côté des services, il n’y a pas grand-chose à ajouter à ce qui est dit. Notez toutefois un premier signe envoyé concernant la saison touristique (« une demande précoce et relativement dense se fait jour pour la saison touristique 2010 »). Ça va dans le bon sens.

Les principaux commentaires de la Banque de France

« La production industrielle s’est contractée durant le mois de décembre. Cette tendance a été observée pour les industries de biens intermédiaires et de biens d’équipement. Au contraire, les industries agro-alimentaires ont pu légèrement accroître leurs réalisations. Au total, la demande est restée assez ferme permettant un léger redressement des carnets et des prévisions plutôt bien orientées.

Le bâtiment a connu une faible évolution des réalisations. Le gros-oeuvre a bénéficié d’une meilleure tendance, alimentée par une demande assez ferme, tandis que l’activité dans le second oeuvre est restée terne. Les anticipations sont positives pour le prochain trimestre. Le courant d’affaires dans les travaux publics a légèrement diminué sur le trimestre. Toutefois, le niveau de la demande permet des prévisions mieux orientées.

Le négoce de gros a peu évolué sur le dernier trimestre. Les prix sont globalement orientés à la hausse. Les carnets de commandes se sont maintenus. Les prévisions sont réservées pour le prochain trimestre.

Les services marchands ont connu une activité en léger repli sur la période. Les effectifs ont été ajustés à ce contexte. Les prix ont été orientés globalement à la baisse, mais devraient connaître quelques augmentations en début d’année. Les anticipations sont modestes pour les premiers mois de l’année, alors qu’une demande précoce et relativement dense se fait jour pour la saison touristique 2010. »


Guillaume Guidoni
Lundi 18 Janvier 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook