Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter
Analyse et conjoncture économique de la Corse

Taux de chômage Corse T2 2010 : baisse surprise


Malgré la hausse du nombre de chômeurs, le taux de chômage baisse au T2 2010 en Corse. L’explication est à chercher dans l’emploi.



Taux de chômage Corse T2 2010 : baisse surprise
Au T2 2010, le taux de chômage en Corse a reculé à 9 % de la population active, contre 9,3 % au T1 2010. Les derniers résultats ne font pas apparaître de révision sur le passé proche. Cette baisse met fin à 6 trimestres consécutifs de hausse. Il s’agit d’un résultat surprise compte tenu de la progression du nombre de chômeurs en Corse sur la période.

Par rapport à la moyenne nationale (9,7 % - 9,3 % hors DOM), le chômage corse reste inférieur. Au niveau des départements, le taux de chômage baisse à la fois en Haute-Corse à 9 % et en Corse-du-Sud à 9,1 %. Toutefois, on note une incohérence dans les données, le taux de chômage reculant de 0,3 point de % au niveau régional, contre -0,2 point de % pour les départements. C’est un peu curieux…

Taux de chômage Corse T2 2010 : baisse surprise
Ce résultat nous surprend, car la baisse est forte. Nous attendions plutôt une stabilisation. Deux explications peuvent être apportées. Premièrement, le taux de chômage est un ratio entre le nombre de chômeurs et la population active. Si le dénominateur progresse plus vite que le numérateur, notamment grâce à des créations d’emploi plus soutenues, on peut avoir un taux de chômage qui baisse alors que le nombre de chômeurs est lui en hausse.

Deuxièmement, les révisions sont parfois importantes. Ainsi, le taux de chômage a longtemps été estimé trop bas sur 2009. Les derniers résultats ont finalement montré que la hausse avait été plus rapide que ne le laissaient entendre les premières estimations. Donc, le résultat du T2 2010 est à confirmer.

Ce résultat est positif. Il est toutefois à nuancer par le fait qu’il ne s’explique pas par une baisse du nombre de chômeurs mais plutôt par une hausse plus rapide de la population active ayant un travail. Il faut faire attention à une telle déconnexion. Si elle s’avère durable, ceci aurait pour conséquence de créer un marché du travail à deux vitesses, avec une forte hausse du chômage de longue durée.

Guillaume Guidoni
Mardi 14 Septembre 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook