Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Le taux de chômage s’envole fin 2009


Après une hausse très forte au dernier trimestre de l’année dernière, le taux de chômage est revenu à son niveau de 2006. Pas de stabilisation attendue avant le printemps.



Le taux de chômage s’envole fin 2009
Le taux de chômage au plus haut depuis 2006

Au 4e trimestre 2009, le taux de chômage en Corse a atteint 9,4 % de la population active. Il s’agit d’une hausse très importante par rapport aux trimestres précédents (T3 : 8,3 % ; T2 : 8,1 %). Toutefois, au vu de la dynamique du côté du chômage indemnisé, elle n’est guère surprenante.

Par rapport à la moyenne nationale (10 % - 9,6 % hors DOM), le chômage corse est toujours en deçà. Toutefois, la hausse entre les 3e et 4e trimestres a été beaucoup plus forte en Corse (+1,1 point) qu’au niveau national (+0,5 point hors DOM). Dans l’île, le taux de chômage est revenu à son niveau de mi-2006.

Au niveau des départements, la hausse est proche, avec un taux de 9,5 % en Haute-Corse et de 9,2 % en Corse-du-Sud. Toutefois, les derniers résultats confirment que la trajectoire est bien plus défavorable au sud, le taux de chômage ayant progressé de 2 points depuis fin 2007. Ce comportement plus défavorable est conforme à ce que l’on observe à travers les résultats du chômage indemnisé, toujours très négatif en Corse-du-Sud.


Le taux de chômage s’envole fin 2009
Une hausse qui conforte notre vision du marché du travail

Nous tablions sur un taux de chômage à 9 % fin 2009 et supérieur début 2010. La réalité a été plus rapide, mais elle conforte notre analyse. Notons au passage que la hausse a été abrupte. Ce comportement paraît un peu suspect. Il est très probable que de futures révisions montreront que la hausse a débuté plus tôt et plus vite au lieu de se concentrer sur le dernier trimestre.

Perspectives

Les tendances observées depuis début 2009 ne devraient pas connaître d’inflexion à court terme. Le taux de chômage continuera à progresser au moins jusqu’au printemps de cette année, notamment au sud de l’île. Au delà, la reprise qui s’amorce du côté de la construction de logement et une bonne saison touristique – les premiers signaux sont corrects de ce côté – devraient permettre de stabiliser le niveau du chômage. En revanche, une baisse marquée et rapide est exclue en l’état actuel des choses. Notamment, les créations d’emplois sont insuffisantes.

Guillaume Guidoni
Lundi 29 Mars 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook