Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Le chômage échappe de peu à une hausse




Le chômage échappe de peu à une hausse
Selon la Dares, en octobre 2008, on a compté :
• 8 144 chômeurs de catégorie 1 (immédiatement disponible pour un emploi à temps complet), soit strictement le même résultat que l’année dernière à la même époque. Ce +0% sur un an est le plus mauvais résultat depuis mai 2005. En août, la baisse était encore de 3,1 % et en septembre, de 0,3 % ;
• 1 185 chômeurs de catégorie 1 de longue durée (+ de 1 an), soit une baisse de 0,3 % sur un an. Il faut remonter à juillet 2005 pour voir une baisse aussi faible. En septembre, la baisse était de 3,8 % (et de -8,3 % en août !) ;
• 1 782 chômeurs de - de 25 ans, soit une hausse de 10,7 % sur un an. Il s’agit de la plus forte hausse observée sur la période récente (peu d’historique pour les données).

Après un mauvais chiffre en septembre, octobre confirme la tendance. En Corse, jusqu’au 1er semestre de cette année, le marché du travail était encore très dynamique, avec un recul du nombre de chômeurs de 6 % sur un an en moyenne. Depuis, le retournement est brutal, comme le montre le graphique.

De plus, la remonté est désormais avérée et conséquente pour les jeunes et le chômage de longue durée est lui aussi en passe de progresser à nouveau. Cela pointe vers un arrêt de la baisse du taux de chômage au 3e trimestre et une très probable hausse au 4e.

L’économie corse risque de commencer à détruire des emplois fin 2008-début 2009, mettant ainsi fin à une longue période de performances remarquables. Ceci est tout à fait cohérent avec les données sur les mises en chantier publiées hier. En tout cas, ces données montrent bien que la crise économique, portée pour l’instant par une dégradation de l’immobilier résidentiel, pointe le bout de son vilain nez. Même si, il y a 2 semaines, les autorités préfectorales prétendaient le contraire. Il ne faut pas crier (encore) à la récession mais l’heure n’est plus aux propos sédatifs.

NB : du fait de la forte saisonnalité du marché du travail en Corse, pour bien apprécier la tendance, il faut regarder les données en variation sur un an. Les variations mensuelles ne sont pas pertinentes.



Guillaume Guidoni
Vendredi 28 Novembre 2008


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook