Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

L’auto-entrepreneur représente plus de la moitié des créations d’entreprises




L’auto-entrepreneur représente plus de la moitié des créations d’entreprises
Flambée des créations d’entreprises en 2009

On a compté au mois d’août 2009, 209 créations d’entreprises en Corse, mais ce chiffre inclue le statut d’auto-entrepreneur. Depuis le début de cette année, on observe une très nette hausse des créations totales, leur nombre étant entre janvier et août 56 % plus élevé par rapport à 2008, avec 2 850 structures créées contre 1 831 l’année dernière sur la même période. Les créations d’entreprises sont équilibrées entre Haute-Corse et Corse-du-Sud (cf. graphique).


L’auto-entrepreneur représente plus de la moitié des créations d’entreprises
Si l’on lisse les données (cumul des créations sur trois mois au lieu de prendre les données mensuelles), on observe un ralentissement dans cette flambée. Ainsi, alors qu’en mai dernier (soit les créations cumulées de mars à mai), la hausse atteignait 82 %, elle redescend en août à +51 %. Ce ralentissement s’explique par deux mouvements : un mouvement sous-jacent de fonds affectant les créations d’entreprises hors auto-entrepreneurs ; l’autre lié à la fin de la vague d’inscription d’auto-entrepreneurs.

Le premier mouvement était déjà visible en 2008. Les créations d’entreprises étaient en hausse en moyenne de 16 % sur un an entre mi-2007 et début-2008. Or, à partir du printemps 2008, c’est matérialisé un décrochage assez net (cf. graphique), avec en moyenne une stagnation des créations. En janvier 2009, les créations d’entreprises étaient même en baisse de 9,5 % sur un an, un résultat inédit depuis 2005. A partir de février 2009, les auto-entrepreneurs ont permis de masquer ce mouvement. Or, il est très vraisemblable que ce mouvement sur les entreprises hors auto-entrepreneurs ait perduré. Les conditions financières durcies de la part des banques et le contexte économique difficile ne sont pas porteurs pour les créations de sociétés et d’entreprises individuelles.

Le deuxième mouvement est simplement la résultante du fait, qu’après une vague d’inscription liée au lancement du dispositif d’auto-entrepreneur, on est désormais en régime de croisière. Logiquement, on a donc un peu de moins de nouveaux entrepreneurs chaque mois qu’au début, conduisant à une modération des créations totales.

Il est possible d’estimer la part des auto-entrepreneurs dans les créations totales (les données exactes devraient être disponibles prochainement) entre 50 et 60 % du total, soit environ 1 150 auto-entrepreneurs corses depuis le début de l’année. Au niveau national, un créateur sur deux choisit ce statut.

Il faut noter que l’auto-entreprise a eu un impact plus modeste sur la création d’entreprise qu’au niveau national. La hausse atteint en effet +61 % entre janvier et août pour la France, contre +56 % en Corse. Le mouvement est même plus fort entre juin et août, les créations progressant de 74 % sur un an en France, contre +51 % en Corse. Ceci vient aussi argumenter en faveur d’une faiblesse sous-jacente plus marquée du côté des sociétés et entreprises individuelles.

Enfin, même si les données ne sont pas disponibles sur la Corse, il faut garder en tête qu’une auto-entreprise peut être déclarée sans être active. Selon les propos repris par Le Point, 43 % des inscrit au 1er semestre 2009 n’ont pas eu d’activité. Le chiffre d’affaire moyen est de 1400 euros par mois, résultat modeste s’il s’agit d’un travail à plein temps.

En perspectives

Au cours des prochains mois, le ralentissement des créations va perdurer. La conjugaison des deux mouvements présentés ci-dessus sera toujours en place. De plus, il est vraisemblable que les créations totales passent en négatif au début 2010.

A noter que le mois prochain seront disponibles l’ensemble des données sur le 3e trimestre, notamment, le détail par secteur.

Guillaume Guidoni
Mercredi 23 Septembre 2009


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook