Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Flux de transport en Corse : un premier trimestre en hausse


Les flux aériens et surtout maritimes sont en progression par rapport à l’année dernière. Nous entrons désormais dans la période de montée en puissance des flux touristiques.



Flux de transport en Corse : un premier trimestre en hausse
Selon l'ORTC, on a enregistré dans les ports et aéroports de Corse 624 399 passagers durant le premier trimestre 2010 (entrée+sortie). Sur un an, le flux progresse de 5,3 % par rapport à la même période. Depuis maintenant le mois de juin 2009, les flux de transport en Corse sont restés sur des niveaux de progression vigoureux, y compris hors saison comme au T4 2009 (+8,4 %).

Cette statistique va désormais retrouver son intérêt perdu durant la saison hivernale, car les flux de transport commencent réellement à décoller à partir d’avril (environ x2 pour les flux par rapport à mars puis x3 en mai et jusqu’à x8 en août).

Concernant les modes de transport, le maritime a comptabilisé 254 222 passagers (entrées+sorties) soit +8,1 % et l’aérien 370 177, soit +3,1 %.

En considérant les données brutes, les nombres de passagers maritimes et de passagers aériens s'élèvent respectivement à 91 571 et 136 411 en mars 2010. Sur un an, le flux maritime progresse de 6,9 % sur un an et le flux aérien de 1,3 %.

Il sera intéressant de regarder l’impact des perturbations liées au volcan Eyjafjöll sur les chiffres d’avril 2010. Partant du principe que cette situation n’est que temporaire, le danger est mineur sur l’économie de l’île. En revanche, une perturbation durable (2-3 mois de trafic aérien difficile, ce qui n’est pas exclu si l’éruption perdure et si le volcan Katla se réveille) l’impact sur l’avant saison sera plus négatif car environ 40 % des flux se font par avion sur la période allant de avril à juin et tous ces séjours ne se feront pas si ce mode de transport est inopérant. Sans compter que l’équilibre financier de la CCM pourrait être alors fragilisé.

Guillaume Guidoni
Mardi 20 Avril 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook