Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Confiance des ménages en Corse, léger repli en mars


La confiance des ménages confirme son repli de février en enregistrant un nouveau repli en mars.



Confiance des ménages en Corse, léger repli en mars
Une contraction marquée

Au mois de mars 2010, l’indicateur de confiance des ménages corse-economie.eu a reculé de 0,3 point à -19,5 points, après la forte chute de janvier. On reste donc dans une zone toujours déprimée. La confiance corse est supérieure à celle de la France (-20,8 points) et en dessous de celle de la zone euro (-18,7 points), même si l’écart est faible. Le graphique ci-contre montre bien que les différentes confiances sont assez proches dans leurs évolutions. Par conséquent, ceci permet de constater que les niveaux restent très en deçà de ceux de 2007 (pic de confiance du cycle économique 2004-2008).

Nouveaux reculs des jugements sur les perspectives économiques et personnelles

Le jugement porté sur l’évolution à venir de l’économie corse et de la situation financière personnelle continue de corriger. De plus, l’indice concernant la situation économique actuelle de la Corse est retombée à -36,8 points, soit un niveau encore plus bas que pendant la période fin 2008-début 2009. On retrouve partout les bas niveaux du début de 2009.

Du mieux du côté de la vision du marché du travail

A l’inverse, le jugement porté sur le marché du travail a connu une amélioration spectaculaire, l’indice passant de 59 points en février à 38,2 points en mars (cf. remarque de bas de page). Ceci est bien plus optimiste que ne l’a laissé penser les derniers résultats du chômage. L’indice est à 47,1 points en France et à 45,7 points en zone euro. A suivre donc.


Confiance des ménages en Corse, léger repli en mars
Intentions d’achats toujours déprimées

Les réponses concernant les intentions d’achats restent dans les tréfonds en mars. L’indice correspondant aux achats à court terme de biens durables (gros équipements type électronique ou voiture) est certes légèrement en hausse, à -64,7 points contre -72,2 points en février, mais on reste vraiment très bas (cf. graphique). Pour les achats futurs, l’indice se redresse aussi un peu, à -25 points (-26,4 en février). Les hausses restent cosmétiques, la situation est toujours peu favorable du côté consommation.

Remarques :
- l’indice général est un indice composite qui reprend les réponses aux questions : perspectives économiques, perspectives financières personnelles, perspectives du chômage et comportement d’épargne ;
- pour tous les sous-indices, sauf le chômage, une baisse signifie que le jugement porté se dégrade. Pour la question sur le chômage, c’est l’inverse ;
- un indice est calculé sous la forme de solde d’opinion. S’il est négatif, la majorité des répondants « voient » une situation dégradée ou très dégradée (sauf chômage, où c’est l’inverse).


Guillaume Guidoni
Jeudi 1 Avril 2010


1.Posté par Filippi le 01/04/2010 16:15
Vous ne précisez plus comme avant le nombre de questionnaires qui ont pu être exploités. Espérons qu' avec le site redevenu gratuit on sera plus nombreux à y répondre.

Pour le mois de mars, on est arrivé à 136, c'est suffisant. L'idéal serait de dépasser 300 pour être vraiment tranquille côté qualité.

2.Posté par Filippi le 01/04/2010 20:29
Vous ne précisez plus comme avant le nombre de questionnaires qui ont pu être exploités. Espérons qu' avec le site redevenu gratuit on sera plus nombreux à y répondre.

3.Posté par Filippi le 01/04/2010 20:33
En actualisant ma page ça a renvoyé ma question de 16h15, merci de supprimer ce doublon. Désolé pour le dérangement.



Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook