Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Pas d’essoufflement pour les auto-entreprises




Pas d’essoufflement pour les auto-entreprises
Le mois de janvier toujours aussi bon

Après une année 2009 record pour les créations d’entreprises en Corse – pour plus de moitié liées au statut d’auto-entreprise – le premier résultat de 2010 n’envoie pas de signal contrariant. Sur le mois, on a compté 398 créations, dont 200 auto-entreprises et 80 structures à la fois pour les sociétés et les entreprises individuelles. En cumul sur les 12 dernier mois, on arrive à une hausse de +77 % sur un an, progression jamais atteinte depuis le début des années 2000 et même durant l’année dernière.

Au vu de la dynamique enregistrée l’année dernière pour les auto-entreprises (faible mois de janvier et février puis rythme de croisière à partir de mars), il faut néanmoins s’attendre à revenir progressivement sur des vitesses de hausse plus modérée (on appelle ça un effet de base). Il n’en reste pas moins que le nombre de créations d’auto-entreprises ne montre pas de signes de faiblesse. Fin 2009 1,5 % de la population âgée entre 20 et 60 ans avait déclaré la création d’une telle structure. Jusqu’où allons nous ? c’est très incertain. Ainsi, s’il faut bien s’attendre à des créations en repli à l’avenir (actuellement il se crée autour de 200 auto-entreprises chaque mois), il est impossible de dire quand ce fléchissement commencera et quel sera l’ampleur de la correction.

Pas d’essoufflement pour les auto-entreprises
Pour les autres structures, on note que les créations d’entreprises individuelles, après avoir souffert du report d’un certain nombre d’entrepreneurs vers le statut d’auto-entreprises, se reprennent progressivement depuis l’automne dernier. Les niveaux restent toutefois loin des rythmes de 2008. Pour les sociétés (SARL, SA, SAS et autres structures du type) on reste sur une quasi-stabilité, les créations tournant autour d’une moyenne de 80 depuis 2007. Pour rappel, les créations de sociétés ont été en hausse de 3 % en 2009 en Corse, contre une baisse de 6 % en France.

En perspectives

Deux éléments clefs seront à suivre au cours des prochains mois. Premièrement, l’évolution du rythme de création des sociétés et des entreprises individuelles. Plus que l’évolution des auto-entreprises (et notamment le moment où ces dernières vont perdre leur souffle), c’est les projets plus ambitieux qui sont porteurs de croissance au niveau de la valeur ajoutée et de l’emploi salarié, dans un contexte qui reste très tendu sur le marché du travail.

Deuxièmement, nous ferons le lien entre création hors auto-entreprise et l’investissement. Ce travail sera fait à travers les flux de crédit et les statistiques dont nous disposons sur l’investissement. L’idée est de voir en quoi les créations « boostent » l’évolution de l’investissement privé hors résidentiel en Corse et de dresser un distinguo entre investissements liés aux créations et investissements liés aux entreprises existantes.

Guillaume Guidoni
Mercredi 17 Février 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook