Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Nombre de chômeurs en Corse novembre 2010 : rude automne


Le nombre de chômeurs en Corse progresse encore en novembre 2010. La dégradation du côté des offres d’emplois durables est alarmante.



Nombre de chômeurs en Corse novembre 2010 : rude automne
Les chiffres du chômage ont encore été mauvais en Corse en novembre 2010. On a compté en données non corrigées de variations saisonnières :
• 15 390 chômeurs (cat. ABC), soit une hausse de 8,2 % sur un an, contre +10,2 % en octobre. Ceci représente près de 1 230 chômeurs de plus par rapport à l’année dernière ;
• 3 480 chômeurs de longue durée (+ de 1 an), soit une hausse de 29,9 % sur un an (+28,9 % au mois précédent). C’est le plus inquiétant actuellement ;
• 3 000 chômeurs de - de 25 ans, soit une hausse de 5,6 %, après +7,4 %. C’est le point le plus positif actuellement.

En données corrigées des variations saisonnières (cvs), après la forte hausse d’octobre (+2,3 % inédit depuis mars 2010), le nombre de chômeurs en Corse progresse mais plus faiblement, avec +0,4 % sur le mois (à près de 14 300 personnes). Le chômage reste sur une trajectoire à la hausse dans l’île. Une évolution qui peut étonner quand on sait que le taux de chômage en Corse a lui reculé sous 9 %. Mais, comme nous le soulignions dans l’article sur le taux de chômage, la contradiction n’est qu’apparente (le taux de chômage est un ratio et son mode de calcul n’est pas basé sur une enquête emploi régional).

Ce qu’il faut retenir, à nos yeux, des mois d’automne 2010 est une nouvelle dégradation après l’amélioration du printemps dernier sur le marché du travail.

Nombre de chômeurs en Corse novembre 2010 : rude automne
Cette dégradation se retrouve dans les offres d’emplois durables, dont la baisse redevient très inquiétante. Alors que les créations d’emplois en Corse furent très fortes entre le T1 2010 et le T3 2010, voir revenir ce signal en territoire négatif laisse penser que l’emploi salarié va marquer le pas à court terme.

Il n’y a rien à attendre de ce côté désormais, le marché du travail est en hibernation. Il faut attendre mars pour voir si une évolution positive se met en place (ou pas). Comme nous l’avions noté le mois dernier, l’hiver va être rude pour l’emploi.

NB : du fait de la forte saisonnalité du marché du travail en Corse, les variations mensuelles non désaisonnalisées ne sont pas pertinentes. Les données dans les graphiques et les commentaires font références aux catégories ABC. Cette définition est préférée à celle de la catégorie A (à la recherche d’emploi sans activité réduite) car elle permet de mesurer les chômeurs effectivement en concurrence sur le marché du travail (personnes astreintes à la recherche active d’emploi).

Guillaume Guidoni
Vendredi 24 Décembre 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook