Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Nombre de chômeur en Corse en janvier 2011 : toujours pas d’amélioration


Le nombre de chômeurs en Corse reste en nette hausse en janvier 2011. Toujours aussi mauvais du côté des offres d’emploi et du chômage de longue durée.



Nombre de chômeur en Corse en janvier 2011 : toujours pas d’amélioration
Encore une fois, aucun changement de trajectoire pour le chômage dans l’île. La situation continue de se dégrader avec une hausse du nombre de chômeurs en Corse en janvier 2011. On a compté en données non corrigées de variations saisonnières :
• 17 200 chômeurs (cat. ABC), soit une hausse de 8,5 % sur un an, contre +8,0 % en Décembre. Il s’agit du plus mauvais résultat pour le [chômage au sein des régions françaises]url: ;
• 3 580 chômeurs de longue durée (+ de 1 an), soit encore un plus haut historique et une progression de 27 % sur un an ;
• 2 660 chômeurs de - de 25 ans, soit une hausse de 7,3 %. Ce point reste le plus positif dans tous ces chiffres.

En données corrigées des variations saisonnières (cvs), on a encore une hausse assez forte d’un mois sur l’autre. En janvier, on enregistre +0,6 % sur le mois. La progression est continue depuis maintenant 4 mois. Le nombre de chômeurs (cvs) en Corse atteint 14 610 personnes (cat ABC), score inédit depuis la fin des années 90.

Nombre de chômeur en Corse en janvier 2011 : toujours pas d’amélioration
Notre indicateur favori de force sur le marché du travail, à savoir les offres d’emploi durable, continue de s’enfoncer. Le recul dépasse désormais 23 % sur un an, le pire que l’on observe en France métropolitaine. Bien que cette série soit assez chaotique, un tel niveau de contraction a toujours été associé a une hausse du nombre de personne au chômage. Inutile de dire qu’une inversion de tendance n’est pas prête d’arriver à court terme en Corse.

Comme nous l’avions noté les mois précédents, l’hiver est rude sur le front du chômage.

NB : du fait de la forte saisonnalité du marché du travail en Corse, les variations mensuelles non désaisonnalisées ne sont pas pertinentes. Les données dans les graphiques et les commentaires font références aux catégories ABC. Cette définition est préférée à celle de la catégorie A (à la recherche d’emploi sans activité réduite) car elle permet de mesurer les chômeurs effectivement en concurrence sur le marché du travail (personnes astreintes à la recherche active d’emploi).

Guillaume Guidoni
Vendredi 25 Février 2011


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook