Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Nombre de chômeur en Corse en août : -3,1 % sur un an


Statistiques sur le margé sur travail corse



Selon la Dares, en août 2008, on a compté :
• 6 147 chômeurs de catégorie 1 (immédiatement disponible pour un emploi à temps complet), soit une baisse de 3,1 % sur un an. En juillet, la baisse était de 3,7 % ;
• 976 chômeurs de - de 25 ans, soit une progression de 2,2 % sur un an, contre +4,5 % en juillet ;
• 1 106 chômeurs de catégorie 1 de longue durée (+ de 1 an), soit une baisse de 8,3 % sur un an. En juillet, la baisse était de 12,6 % ;

De plus, sur les 12 derniers mois (cumul sur 1 an), on a compté :
• 20 271 offres d’emplois, soit une hausse de 9,3 % sur un an. Par rapport à juillet 2008, les offres sont en baisse de 0,8 % ;
• En considérant les données brutes, on a compté 1 120 offres d’emplois en août 2008, soit -11,4 % (données brutes très volatiles) sur un an (-0,4 % sur un an en juillet).

Pour l’instant, le marché du travail en Corse (rappel taux de chômage localisé : 7,5 % au 2e trimestre) continue de mieux résister que celui du Continent, notamment avec les très mauvais chiffres d’août. Mais, le recul du chômage se fait de plus en plus faible depuis 2007. Ainsi, les baisses pour le nombre total de chômeurs (cat. 1) et pour le nombre de chômeurs de longue durée en août sont les plus faibles enregistrées depuis 2005. Du côté des offres d’emplois, la progression reste très dynamique pour le cumul sur 12 mois, mais là encore on observe un ralentissement progressif. Je tiens d’ailleurs à exprimer ma déception face à l’arrêt de la publication par l’Insee Corse des séries d’offres d’emplois durables, ce qui représente un manque dommageable pour le défaillant « système statistique » corse.

Il semble donc que l’on soit désormais installé dans une phase de dégradation progressive du marché du travail, même si pour l’instant, la Corse continue de créer des emplois. Toutefois, prolongeant la pente actuelle (ce qui ne vaut ni prévisions ni projections, c’est juste pour fixer un ordre de grandeur), le nombre de chômeur sur un an pourrait être en hausse avant la fin de l’année.

Par conséquent, si la Corse échappe encore à la crise, il convient de ne pas se réjouir trop vite (je suis notamment très pessimiste concernant le marché de l’immobilier).

Guillaume Guidoni
Mardi 30 Septembre 2008


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook