Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

La confiance des ménages à la baisse en février




La confiance des ménages à la baisse en février
Au mois de février 2009, l’indicateur de confiance des ménages corse-economie.eu a reculé de 6,3 points, pour atteindre -27,7 points. Dans la zone euro et pour la France, l’indice a continué de reculer, à respectivement -33 points et -36 points. Ce recul efface totalement le rebond observé en janvier et fait tomber l’indice au plus bas depuis sa création en septembre 2008.

Par rapport à janvier, le recul est principalement imputable à une très nette dégradation du jugement que les ménages portent sur l’évolution à venir de leur situation financière, l’indice de cette sous composante passant de -15,6 à -32,4 points entre janvier et février (niveau zone euro : -12 points).

Sur la situation économique aussi, les appréciations des ménages se dégradent, que ce soit concernant la situation actuelle (recul de 2,8 points à -35,1 points ; zone euro : -61 points) ou la situation sur les 12 prochains mois (recul 4,8 points à -25,7 points ; zone euro : -41 points).

Concernant l’appréciation de la situation sur le marché du travail, depuis septembre 2008, l’appréciation des ménages ne cesse de se dégrader et leur jugement est nettement plus pessimiste qu’au niveau de la zone euro. En effet, la composante emploi* a progressé de près de 4 points à 66,2 points contre 62 points pour la zone euro.

Enfin, concernant les intentions d’achats et d’épargne, le mois de janvier avait été marqué par des mouvements assez abrupts, vraisemblablement liés à des effets saisonniers (soldes). En février, on revient globalement autour de niveaux observés fin 2008. Premièrement, les intentions d’achats de biens « importants » (biens durables) présentes (c'est-à-dire dans les mois), sont quasi-stables à -54,1 points (zone euro : -26 points). Deuxièmement, les intentions d’achats sur les 12 prochains mois, qui s’étaient fortement redressés en janvier, retombent lourdement à -36,5 points (recul de 12,5 points ; zone euro : -23 points). Troisièmement, du côté des intentions d’épargne, la tendance reste à l’épargne (indice : 13,5 points ; zone euro : -15 points), avec toutefois des marges de manœuvres faibles. Ce qui, en soit n’est pas forcément une bonne nouvelle. En effet, le jugement porté par les ménages sur leur budget (forte ou faible capacité d’épargne, budget équilibré, dépense de l’épargne ou bien difficultés financières) ne cesse de se dégrader, avec des ménages qui sont majoritairement en train de dépenser leur épargne.

Concernant la valeur statistique des résultats, 92 questionnaires ont été exploitables. Une nouvelle fois, la barre des 100 a été frôlée. Pour rappel, l’objectif pour 2009 reste de finir avec une enquête de qualité, avec idéalement plus de 300 réponses.

L'enquête pour mars est lancée, n'hésitez pas à répondre !

* L’indice augmente quand les ménages sont plus pessimistes sur le chômage, contrairement aux autres sous-composantes, dont l’indice baisse quand le jugement se dégrade.

Guillaume Guidoni
Mercredi 4 Mars 2009


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook