Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Indicateur de demande touristique pour la Corse en juin 2010 : nettement en dessous de l’année dernière


Le niveau de l’indicateur de demande touristique est nettement en dessous de celui de l’année dernière.



Indicateur de demande touristique pour la Corse en juin 2010 : nettement en dessous de l’année dernière
Au niveau de la demande française (plus des 2/3 des touristes), l’indicateur est resté sur la période de janvier à juin nettement en deçà des résultats de l’année dernière, notamment à partir du printemps. Le décrochage est très net sur la fin de période par rapport à l’année dernière. En revanche, pour la demande étrangère la trajectoire est plus positive que l’année dernière. Alors, le mois dernier, l’indicateur avait été mauvais et les résultats en termes de flux finalement positif. Il faut donc garder en tête que ce n’est qu’un signal. Mais, il n’est pas bon, inutile de le cacher. On verra donc dans quelques jours ce que donnent les résultats en termes de flux pour juin.

Indicateur de demande touristique pour la Corse en juin 2010 : nettement en dessous de l’année dernière
Indicateur de demande touristique française par type d’hébergement

Au niveau des recherches faites en France par types d’hébergement en Corse les résultats sont – comme en mai – partout mal orientés, mais la demande souffre plus particulièrement dans les locations et les campings. L’hôtellerie s’en sort largement mieux en termes de trajectoire.

Le fait que le mois de juin s’avère aussi décevant sur les indicateurs est assez inconfortable. Il paraît donc plus difficile de s’attendre à une saison de « hausse » pour le secteur touristique, c'est-à-dire à une croissance globale du chiffre d’affaire et de l’emploi par rapport à l’année dernière. Dans un contexte de faible reprise économique en Corse, il va donc falloir suivre de près les statistiques touristiques pour soit se rassurer soit voir les craintes confirmer.

Encore une fois, il est dommage que la couverture statistique du tourisme ne soit pas plus performante dans l’île. Rappelons que les nuitées totales ne sont pas comptabilisées sur une base mensuelle, que les nuitées en hôtels et camping sont publiées avec plusieurs mois de retard, que rien n’est fait concernant la valeur ajoutée du secteur touristique (montants des importations liées au tourisme, flux de cartes bleues, déclarations de TVA) et que seules les données sur les flux de transport sont d’une qualité irréprochable.

Remarque :

Cet indicateur est basé sur les requêtes issues de moteurs de recherche internet. L’idée est de pouvoir apprécier les tendances de la prochaine saison touristiques en prévision. Par rapport aux flux observés durant la période mai-septembre, les indicateurs envoient un bon signal (notamment en 2008 et en 2009, indicateurs compatibles avec les bons résultats observés alors). Il faut garder à l’esprit que ce n’est qu’un signal.

Guillaume Guidoni
Jeudi 8 Juillet 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook