Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Heures supplémentaires début 2010 en Corse : toujours en forte hausse


Les heures supplémentaires effectuées en Corse par les salariés du privé sont toujours en progression début 2010. Un signal positif pour l’emploi, mais encore trop isolé.



Heures supplémentaires début 2010 en Corse : toujours en forte hausse
Au T1 2010, l’Acoss a comptabilisé en Corse 847 776 heures supplémentaires (au-delà de 35 h). Comme le graphique l’illustre, l’évolution est marquée par une importante saisonnalité. Le recours aux heures supplémentaires fait parti du fonctionnement « normal » de nombreux secteur (tourisme, distribution) dont l’activité est liée à l’afflux touristique.

La Corse conserve un rythme de hausse appréciable pour les heures sup, avec +7,9 % sur un an contre -0,3 % au niveau national (cf. graphique ci-dessous). La Corse est de loin la région qui connaît la plus forte progression pour les heures supplémentaires.

Heures supplémentaires début 2010 en Corse : toujours en forte hausse
Ceci a représenté une rémunération supplémentaire de 2,4 millions d’euros pour les salariés corses du secteur privé (on ajoute ici les heures complémentaires effectuées par les salariés à temps partiel). La rémunération pour les salariés progresse de 8,6 %. Il faut noter que cette rémunération (exonérée d’impôt) ne représente qu’une portion minime de la rémunération totale des salariés, avec moins de 1 % de la masse salariale distribuée dans l’île.

Cette statistique est positive pour le marché du travail en Corse. En effet, le maintien d’une offre dynamique d’heures supplémentaires de la part des employeurs est en général annonciateur de tension sur la main d’œuvre et donc un indicateur avancé des embauches. Toutefois, il ne semble pas que ce mouvement soit encore perceptible dans l’île, notamment les intentions d’embauches déclarées en Corse ne suivent pas.

Par conséquent, cet élément à lui seul ne nous paraît pas suffisant pour modifier notre jugement porté sur l’évolution à venir de l’emploi (création d’emploi faiblarde en 2010) et le chômage (pas de baisse sur 2010).

Guillaume Guidoni
Mardi 25 Mai 2010


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook