Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Exportation record en 2008




Exportation record en 2008
Selon les chiffres des douanes, les exportations de la Corse (hors France continentale) ont atteint en 2008 le montant record de 45,3 millions d’euros, soit une hausse de 160 % par rapport à 2007 (données disponibles depuis 2002). Les exportations étaient depuis 2002 relativement stables entre 2002 et 2005 autour de 14 millions d’euros, puis avaient déjà connu une embellie entre 2006 et 2007, avec une hausse vers 22 millions d’euros. Ainsi, on voit bien que le résultat de 2008 est a, tout point de vue, exceptionnel.

Les exportations ont décollé dès le 1er trimestre, puis ont dépassé 13 millions d’euros au 2e et 3e trimestre avant de redescendre au 4e trimestre à 10 millions. Les principaux secteurs qui contribuent à l’amélioration sont l’agriculture (15 millions d’euros, après seulement 0,2 millions en 2007 et 4,4 millions en 2006), l’industrie de biens d’équipement (10,2 millions après 3,3 et 5,1 en 2007 et 2006) l’industrie de biens de consommation (7,7 millions après 4,8 et 9,1 en 2007 et 2006) et enfin l’industrie agroalimentaire (5,6 millions après 4,0 et 3,3 en 2007 et 2006). Les principales destinations sont la Turquie (9,6 millions après quasiment 0 exportation en 2007 et 2006 – probablement la destination principale des produits agricoles), l’Italie (9 millions après 1,2 en 2007 et 1,6 en 2006), l’Allemagne (3,6 millions en 2008) et… les Etats-Unis (3 millions en 2008). On peut très vraisemblablement dire merci à la filière aéronautique.

Côté importations, 108,7 millions d’euros sont rentrés en Corse en 2008, contre 99,2 millions en 2007. Les importations sont globalement stables autour de 100 millions par an depuis 2006. Cependant, si l’on compare par rapport à la période 2002 – 2005, le niveau de 2008 est environ 30 millions d’euros inférieur à celui observé alors.

Les importations proviennent principalement de Slovaquie, d’Italie, d’Allemagne et de Chine. Elles sont constituées en majorité de biens automobiles, de biens d’équipement, de biens intermédiaires (matières premières hors énergie) et de produits agroalimentaires.

Bien évidemment, ces données ne sont pas représentatives de la « vraie » balance commerciale car les export/import avec la France continentale ne sont pas comptées. Toutefois, le déficit enregistré en 2008 n’est que de 63,4 millions d’euros (soit une estimation autour 0.9 % du PIB) ce qui constitue une réelle amélioration par rapport à 2007 (déficit à 1.16 % du PIB)et 2006 (déficit à 0.99 % du PIB). En % du PIB, le déficit n’a jamais été aussi faible. En 2002 le déficit était de 3.31 % du PIB.

Guillaume Guidoni
Mardi 10 Février 2009


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook