Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Enquête Banque de France de janvier 2009




Le numéro de janvier 2009 de l'enquête de conjoncture de la Banque de France est en ligne.

En passant, n'oubliez pas de répondre à l'enquête corse-economie sur le moral des ménages corses. Merci.

Le ton est plutôt positif. Cependant, le recul continu des carnets de commandes m'incite à être moins optimiste que le commentaire dressé par la BdF.

Je reprends ci-dessous les principales conclusions de la BdF :

« La production industrielle insulaire s’est légèrement accrue en décembre. Les fêtes de fin d’année ont permis d’animer la demande adressée aux industriels de l’agro-alimentaire. Les intempéries ont limité le dynamisme de la demande provenant de secteurs sensibles aux mauvaises conditions météorologiques. Les reports de commandes induites par ces dernières permettent un certain optimisme pour la première moitié de l’année. Les prix des matières premières sont orientés à la baisse, ouvrant certaines marges de manoeuvre pour l’avenir, soumis à quelques inquiétudes relatives à la fermeté de la demande.

Le bâtiment et travaux publics a rencontré des conditions météorologiques limitant les réalisations
sur le dernier trimestre. Toutefois, le marché est resté dynamique et la visibilité reste bonne sur le premier semestre de la nouvelle année. Les prix des devis sont orientés à la baisse. Le climat général
des affaires amène à souligner plus fortement les signes négatifs, comme l’allongement des délais de commercialisation ou la non obtention de financement.

Le négoce de gros a connu un bon dernier trimestre pour sa composante alimentaire et de boissons, alors que pour sa partie matériaux de constructions les volumes ont été moins importants du fait principalement des perturbations engendrées par les fortes intempéries. Les perspectives sont globalement prudentes, avec pour les premiers, l’entrée sur le marché d’une nouvelle enseigne de
grande distribution et, pour les seconds, une moindre visibilité que par le passé.

Les services marchands ont fait face à une demande plus dynamique qu’anticipée durant le mois de décembre. La clientèle des fêtes de fin d’année, ainsi que la bonne tenue de la production insulaire, ont induit un courant d’affaires intéressant durant cette fin d’exercice. Les prix seront dans l’ensemble revalorisés durant le premier trimestre. Les perspectives du début d’année sont étales, confirmées par un rythme lent d’enregistrement des premières réservations pour la saison touristique.»

Guillaume Guidoni
Mercredi 21 Janvier 2009


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook