Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Effondrement des intentions d’embauche en 2009




Selon Pôle emploi, les intentions d’embauche sont en recul de 23 % en 2009 (-24 % au niveau national). Ces intentions sont issues d’un sondage auprès des chefs d’entreprise. Cette enquête a lieu tous les ans en fin d’année (novembre 2008 pour les intentions d’embauche 2009).

Les projets de recrutement sont au plus bas depuis 2002, avec seulement 6 994 intentions, contre 9 077 en 2008.

Selon Pôle emploi, « la baisse des intentions d'embauche est particulièrement importante dans l'industrie manufacturière (-49,1%), la construction (39,2%) et le commerce (38,6%).

Malgré le recul du nombre de projets, les recrutements sont jugés problématiques dans plus d'un cas sur deux. La proportion d'embauches assorties de difficultés atteint 59%, en légère hausse par rapport à l'an dernier (NDLA : 29 % au niveau national).

La part des projets à caractère saisonnier demeure élevée, à 61%. Les métiers de l'hôtellerie-restauration sont les principaux concernés, avec 90% d'emplois ponctuels. »

Pour une version plus statistique (rappel il s’agit ici de données issues de sondages), vous pouvez aller lire l’article sur les données Acoss ici.

Entre intentions d’embauche (Acoss ou PE), l’évolution du chômage (taux et nombre de chômeurs), les difficultés de la construction, le fort repli des flux de passagers, etc., tout ceci forme un ensemble cohérent : la crise est là, elle touche déjà fortement l’île, même si c’est moins spectaculaire qu’ailleurs.

Dans un contexte où l’heure n’est plus à la complaisance, le plan de relance apparaît bien insuffisant pour la Corse.

Guillaume Guidoni
Vendredi 10 Avril 2009


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook