Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Croissance du PIB en Corse en 2009 : 0 % et révision sur le passé


En 2009, la croissance du PIB de la Corse en volume (hors inflation, prix nationaux) a été de 0 %, contre -2,6 % pour la moyenne nationale.



Croissance du PIB en Corse en 2009 : 0 % et révision sur le passé
L’économie corse a stagné en 2009. La publication des données pour 2009 sur le PIB de la Corse confirme que l’année 2009 a été difficile, même si comparativement aux autres régions françaises le résultat paraît flatteur. La Corse a connu sa pire année depuis 2002.

En 2009, la croissance du PIB de la Corse en volume (hors inflation, prix nationaux) a été de 0 %, contre -2,6 % pour la moyenne nationale. La Corse est la seule région qui échappe à une contraction de la richesse produite. Elle se place très loin devant toutes les autres régions, car le recul s’étale entre -1,7 % (Aquitaine) et -4,1 % (Lorraine). Plus l’industrie (surtout automobile) est importante dans la région plus la crise est forte.

En 2009, le PIB corse en valeur a atteint 7,28 milliards € (5,8 milliards € corrigé de l’inflation) ce qui fait un PIB par habitant de 23 800 € et place la Corse en 17e position au niveau français hors DOM (19,5 % en dessous de la moyenne nationale).

Les données du passé ont été révisées. Ces révisions n’ont pas changé la croissance 2008 (+2,4 %) mais ont nettement changé celles de 2007 qui tombent à seulement +0,9 % contre +2,6 % avant révision. Les performances de croissance de la Corse depuis 2000 sont plus basses que précédemment estimées, avec une croissance moyenne de 2,5 % contre 3 % avant révision. Pour l’ensemble de la France métropolitaine, la croissance moyenne est de 1,4 %.

Ce résultat ne constitue pas une surprise (fin 2009 dans corse-economie.eu : « 2008 devrait laisser la place à une année 2009 médiocre »).En effet, les résultats de l’emploi salarié dans le privé enregistrés en 2009 ont été mauvais. Or, l’Insee estime le PIB produit par région en partant de la masse salariale. Rappelons au passage que la méthode actuelle de calcul du PIB régional est très imparfaite.

Pour 2010, il est difficile d’en déduire un résultat. Comme nous l’avons déjà dit, l’exercice de la prévision de croissance est quasiment impossible à faire en l’état actuel des données. Néanmoins, compte tenu de l’importance de la construction et de la distribution (11 % de la valeur ajoutée produite chacune en 2009) et que ces deux secteurs ont redémarré cette année, la croissance a du faire son retour. A noter que l’importance économique de l’agriculture a touché un nouveau point bas, avec seulement 1,4 % de la valeur ajoutée produite.

Croissance du PIB en Corse en 2009 : 0 % et révision sur le passé
Une productivité du travail qui reste trop faible

Un indicateur intéressant à suivre en Corse est la productivité du travail. Celle-ci progresse faiblement depuis 2000 (cf. graphique). 2009 n’a pas dérogé à la règle, avec même un recul de 0,9 %. Encore une fois, sans gain de productivité on ne peut assurer en même temps la profitabilité des entreprises et des hausses salariales conséquentes (c’est-à-dire des gains de pouvoir d’achats importants). Ce déficit de productivité rend particulièrement dommageable pour le futur de l’économie de l’île.

Guillaume Guidoni
Jeudi 4 Novembre 2010


1.Posté par Cruciata le 07/11/2010 09:40
Les courbes présentées en données relatives avec indice 100 en début de période augmenteraient la lisibilité de la tendance (très difficile à percevoir lorsque les données absolues s'entrecroisent autant...).
Merci.



Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook