Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Confiance des ménages corse-economie, du mieux en mai 2009




Confiance des ménages corse-economie, du mieux en mai 2009
Afin de faciliter la lecture voici plusieurs remarques :
- l’indice général est un indice composite qui reprend les réponses aux questions : perspectives économiques, perspectives financières personnelles, perspectives du chômage et comportement d’épargne ;
- pour tous les sous-indices, sauf le chômage, une baisse signifie que le jugement porté se dégrade. Pour la question sur le chômage, c’est l’inverse ;
- un indice est calculé sous la forme de solde d’opinion (méthodologie Commission européenne). S’il est négatif, la majorité des répondants « voient » une situation dégradée ou très dégradée (sauf chômage, où c’est l’inverse).

Au mois de mai 2009, l’indicateur de confiance des ménages corse-economie.eu a nettement rebondi, progressant de 9,6 points, pour atteindre -23,2 points. Il s’agit du recul le plus net depuis novembre 2008. Dans la zone euro et en France, l’indice a progressé légèrement, à -27 points et -29 points respectivement. La Corse se retrouve à nouveau dans une situation (légèrement) plus favorable que la moyenne nationale et la zone euro. L’indicateur de confiance conserve toutefois un niveau très déprimé. Notez que l’indice est encore fragile du fait du nombre insuffisant de répondant, ce qui peut expliquer la volatilité observée d’un mois sur l’autre.

Le jugement porté sur la situation économique de la Corse et sur la situation financière des ménages s’est améliorée ce mois-ci. Du côté du chômage, le jugement reste déprimé, quasiment inchangé par rapport au mois précédent (sous indice à 64,3 points contre 59,4 points pour la zone euro). C’est du côté de l’intention d’épargne que les mouvements ont le plus pesé sur l’indice composite. L’indice mesurant la propension à épargne repasse en positif, avec 10,7 points contre -17,6 points en avril (zone euro : -11,8 points).

Néanmoins, les marges de manœuvre sont toujours considérées comme faibles par les ménages, car la situation financière reste jugée comme mauvaise, avec un indice à -28,6 points (-31,1 points en avril), donc les ménages déclarent majoritairement qu’ils sont en train de dépenser l’épargne voire qu’ils sont en difficultés financières (zone euro : indice à +11,5 points).

86 questionnaires ont été exploitables. On retombe donc lourdement sous la barre des 100 réponses. Le nombre de réponses reste insuffisant pour consolider l’enquête. L’idéal étant d’atteindre plus de 300 réponses, ce que nous continuions à viser pour fin 2009.

Guillaume Guidoni
Mercredi 3 Juin 2009


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook