Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter
Analyse et conjoncture économique de la Corse

Commerce extérieur en Corse au premier trimestre 2011 : nouveaux records


Montant record d’exportations mais aussi d’importations au premier trimestre de 2011.



Commerce extérieur en Corse au premier trimestre 2011 : nouveaux records
Les exportations ont atteint au premier trimestre 2011 un nouveau record en Corse, avec 27,4 millions € de biens exportés hors France Continentale. Il s’agit du troisième record consécutif, après les très bons résultats du T3 et T4 2010.

Dans le même temps, les importations ont aussi progressé vers un nouveau plus haut historique, avec 60,1 millions € de marchandises rentrant dans l’île. Ainsi, malgré la forte progression des exportations, le solde commerciale de l’île reste largement déficitaire (c’est le cas depuis…. toujours ! Enfin, au moins depuis 40 ans), avec 32,7 millions € de déficit (pas de record pour ce point).

Commerce extérieur en Corse au premier trimestre 2011 : nouveaux records
La tendance étant à l'augmentation du déficit sur les derniers trimestres (cf. graphique), la contribution à la croissance du PIB corse des échanges hors France est négative.

Toutefois, la forte croissance des exportations reste un bon signal. Il semble se passer quelque chose sur ce plan. De plus, de fortes importations peuvent aussi être vu du bon côté, à savoir on importe beaucoup parce que la demande interne est forte (consommation et investissement). En résumé, ces statistiques penchent du bon côté même si c’est faiblement.

Concernant les échanges hors France par pays, les principales destinations pour les exportations au T1 2011 ont été l’Italie (4,2 millions €), la Russie (4 M€), le Maghreb (3,6 M), la Suisse, l’Allemagne (2,7 M€ pour les deux), les USA (2,2 M€) et l’Espagne (1,4 M€).

Guillaume Guidoni
Lundi 9 Mai 2011


1.Posté par Simoni le 10/05/2011 18:52
J'ai 2 questions pour l'auteur :

1°/ Les services touristiques sont il comptabilisé dans le calcul du commerce extérieur ?

2°/ Plus généralement les biens immatériels sont pris en compte dans cette statistique ?

Merci pour vos articles

2.Posté par corse-economie le 11/05/2011 09:43
Bonjour,
Malheureusement les réponses vont être rapides : non et non.
Dans le premier cas il faudrait mettre en place une balance des paiements.
Dans l'autre, une balance courante biens et services.
A bientôt,

3.Posté par frad2a le 04/07/2011 15:55
Que nous exportions plus c'est très bien, mais vous en précisez pas si c'est des produits de service ou manufacturés. qu'en est-il? Merci.

4.Posté par corse-economie le 04/07/2011 16:07
Les échanges commerciaux sont par définition uniquement sur les biens (balance commerciale). Les échanges de services sont calculés à travers une balance courante, qui n'existe pas à l'heure actuelle pour la Corse (bien que ce soit techniquement faisable).

5.Posté par Alexandre le 10/08/2011 18:14
Pour la balance des paiements il faut disposer de plusieurs monnaies car ainsi la Banque de France peut retracer les conversions, or avec l'euro cela devient impossible malgré le fait que les partenaires européens soient parmi les plus présents. Par contre je suis étonné des exports vers la Russie, sait-on de quoi il s'agit ? Merci.

6.Posté par Nestor le 21/02/2012 09:46
Malheureusement ces chiffres sont complètement faux et résultent d'erreurs multiples (22 millions de matériel informatique et de transport en 2010 ?) liées à un logiciel privé et aux douanes elles mêmes, les exportations ont probablement atteint 20 millions d'€ sans compter les produits de CCA destinées à EADS et ré exportées ensuite à 90 %

pour compliquer encore les choses les exportations réelles (agro alimentaires et boissons en majorité) sont sous estimées à 50 % environ par une absence de saisie des destinations finales, Marseille oui mais ensuite Shangai, New York ou Singapour ?

7.Posté par corse-economie le 21/02/2012 11:50
@ Nestor.
Il faut adresser ces remarques aux services des Douanes qui publient ces données. De plus, nous parlons ici des données sur un seul trimestre et non sur une année pleine.
Si vous soulignez que les données sont imparfaites, nous sommes complètement en phase. Le système statistique corse est une passoire.

8.Posté par Nestor le 21/02/2012 12:07
Les douanes le savent et y travaillent, c'est dommage pour l'ile que ces chiffres soient faux car il y a une génération de jeunes exportateurs qui remportent des succès sur des produits identitaires et marqués fortement par le patrimoine, miel, huiles essentielles par exemple



Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook