Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Banque de France, enquête de novembre




Un optimisme qui persiste après des rapports franchement mauvais au 1er semestre

La Banque de France vient de mettre en ligne les résultats de l’enquête de conjoncture pour le mois de novembre (mois sous revu : octobre). Le ton du rapport se fait un peu moins enthousiaste que durant les mois précédents.

Notamment, on note que le court terme semble toujours rester sur la lancée de la bonne saison touristique, tandis que les perspectives sont très prudentes. Ainsi, ce décalage entre court et long terme est de nature à peser sur les créations d’emplois dans les mois à venir. Une entreprise qui n’est pas sereine sur ses perspectives d’activité aura tendance à limiter au maximum sa prise de risque. Dans ce contexte, la phrase « les effectifs ont été resserrés autour des permanents » est révélatrice.

Globalement, en dehors du pôle aéronautique qui souffre durement dans la crise actuelle, les autres secteurs sont bien portants. Ce rapport est donc toujours bon en ce qui concerne l’activité économique en Corse. Il reste que l’incertitude est persistante, ce qui n’est pas spécialement très porteur, pour le marché du travail.

Les principaux commentaires de la Banque de France

« La production industrielle s’est globalement maintenue sur le mois d’octobre. La demande émanant du secteur des travaux publics et du bâtiment a été dynamique et a concouru à une bonne tendance. Les industries agro-alimentaires ont également rencontré une demande assez ferme.

Les stocks ont cessé de décroître, alors que les carnets de commandes avaient plus de mal à se reconstituer, sous l’impulsion notamment d’une nouvelle et vive concurrence, qui entraîne un léger tassement des prix de vente.

Les anticipations sont plutôt favorables pour les tout prochains mois, mais empreintes d’une grande prudence au-delà.

Les services marchands ont connu un marché assez dynamique sur la période. La fréquentation touristique a été relativement importante et le climat d’affaires semble plus serein après une bonne saison. Les effectifs ont été resserrés autour des permanents. Les anticipations sont assez favorables à court terme. »


Guillaume Guidoni
Vendredi 4 Décembre 2009


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook