Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Banque de France, enquête d’octobre




Banque de France, enquête d’octobre
Un optimisme qui persiste après des rapports franchement mauvais au 1er semestre

La Banque de France vient de mettre en ligne les résultats de l’enquête de conjoncture pour le mois d’octobre. Après une première partie de l’année 2009 très morose, les commentaires sont redevenus plus optimistes depuis cet été.

D’une part, pour les entreprises industrielles (tout de même 8 % de l’emploi salarié total), l’activité semble se reprendre assez nettement. D’ailleurs, ceci peut s’observer partout dans le monde, l’arrêt cardiaque du début de l’année a été suivi d’une reprise de l’activité pour le secteur manufacturier. L’évolution en Corse est donc dans cette ligne.

Pour la construction, on note aussi un optimisme. Toutefois, au vu du comportement des divers indicateurs dans ce secteur (permis, transactions ou emploi), si l’activité dans les chantiers liés à la commande publique (bâtiment ou travaux publics) semble effectivement bien orientée, la situation est très inquiétante dans la construction individuelle. A noter qu’un indicateur maison sera bientôt disponible pour la commande publique.


Banque de France, enquête d’octobre
Enfin, les services ont bien profité de la saison (cf. graphique ci-contre).

Toutefois, si l’optimisme est de retour, ceci ne s’observe pas (encore ?) dans les chiffres des offres d’emplois. La tendance sur le marché du travail reste mauvaise et il faudra voir si ce regain de confiance se traduira dans les mois à venir en termes d’emplois.

Les principaux commentaires de la Banque de France

« La production industrielle s’est assez sensiblement améliorée, notamment dans le secteur des industries alimentaires et des biens d’équipement. Les carnets de commandes et les effectifs se sont renforcés. Cette tendance assez favorable devrait se maintenir durant les tout prochains mois.

L’activité dans le bâtiment et les travaux publics a été d’assez bonne facture sur le trimestre, malgré les fermetures pour congés annuels. Le climat d’affaires semble retrouver progressivement un certain dynamisme, tant dans sa composante privée que publique. Le nombre de demande de devis et d’appels d’offres s’est inscrit en hausse. Quelques embauches sont anticipées. La visibilité s’est légèrement améliorée et permet un optimisme mesuré pour les mois à venir.

Le négoce de gros a maintenu ses réalisations durant le trimestre. La forte pression exercée sur les prix a limité les marges et les chiffres d’affaires. Les prévisions pour le prochain trimestre sont prudentes, notamment dans le secteur alimentaire.

Les services marchands ont bénéficié d’une demande dynamique qui a permis un accroissement des réalisations et des emplois. La bonne fréquentation touristique et un climat d’affaires satisfaisant sont à l’origine de cette tendance, même si l’hôtellerie de haut de gamme affiche des performances disparates. La visibilité s’est sensiblement améliorée, engendrant un optimisme mesuré dans les prévisions. »


Guillaume Guidoni
Mercredi 18 Novembre 2009


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook