Connectez-vous S'inscrire
Corse-Economie
Inscription à la newsletter

Analyse et conjoncture économique de la Corse

Baisse des transactions immobilières dans l'ancien pour la première fois depuis 2002, le neuf résiste


Statistique sur le marché immobilier corse



Selon l’ADEF, la valeur totale (assiette) sur les 12 derniers mois (cumul sur 1 an) des transactions immobilières soumises à droits de mutations à :
• représentée 731,1 millions d’euro en septembre 2008 dans l’ancien, soit une baisse de 1,4 % sur un an. Par rapport à août 2008, l’assiette dans l’ancien baisse de 2,1 % ;
• représentée 521 millions d’euro en septembre 2008 dans le neuf, soit une hausse de 14,7 % sur un an. Par rapport à août 2008, l’assiette dans le neuf progresse de 1 %.

Ces chiffres repentent le montant des transactions immobilière enregistrée auprès de la DGI en juillet-août (généralement il y a un décalage de 1 ½ mois entre la vente finale et l’enregistrement). La tendance dans l’ancien est désormais clairement négative avec un recul mensuel enregistré pour le 5e mois consécutif. De plus, sur un an, la variation est devenue négative pour la première fois depuis juin 2002 et il s’agit du recul le plus fort observé depuis que le série est disponible soit 1999. Ce recul peut s’expliquer par un recul des ventes ou par un recul des prix, sans qu’il soit possible de distinguer entre les deux.

En revanche, dans le neuf, si la progression est moins rapide qu’en 2006-2007, avec du 50 % en moyenne enregistré durant cette période, il reste dynamique et même le rebond continue après le passage à vide du début de l’année (variation négative en sur un an au 1er trimestre). Là encore il n’est pas possible de distinguer entre l’effet volume (plus de transactions) et l’effet prix.

Comme je l’avais déjà dit pour les chiffres d’août, cet indicateur est particulièrement intéressant à suivre pour évaluer la dynamique du marché de l’immobilier. Comme je disais plus tôt cette semaine, la crise actuelle va toucher la distribution de crédits. Si la dégradation de l’immobilier résidentiel se concrétise comme je le pense, cela se verra en premier lieu à travers la chute de assiette neuf et ancien des droits de mutation et à travers une baisse des mises en chantier. Cette dernière pourrait d’ailleurs avoir déjà commencé. Le secteur de la construction entre dans des temps troublés en Corse.

Guillaume Guidoni
Samedi 11 Octobre 2008


Economie française

Recommandations

Articles les plus lus


Economie mondiale

corse-economie.eu on Facebook